Pub de l'entête
Pub principale

Je pensais que… ne pense pas queue, pense tête !

Par
Marco Leader
-
18 novembre 2019
0.

Je pensais que…

Oui tu pensais que… mais est-ce que c’est ce que lui/elle pensait ?

En règle général, on le dit après coup, surtout lorsque notre acte ne semble pas concorder avec la demande. Parfois aussi c’est juste pour se défiler d’une chose qu’on ne voulait pas ou qu’on s’est entêter à faire. C’est selon.

Pour s’assurer de bien faire, veille à prendre toujours l’avis de l’autre, d’être en conformité avec la demande. Réagis toujours de la sorte : « si j’ai bien compris, tu as dit ceci, c’est bien cela ? A partir de là tu peux aller au-delà de ce qui a été demandé, si tu peux. Sinon, lorsque c’est bon, tout baigne pour tout le monde. Quand ce n’est pas conforme, tu seras dans « je pensais que, je pensais que… » Si tu n’es déjà dans pain…Bon excuse-toi et reprends toi au calme.

Ne pense pas queue…

Tu aimes trop queue de bœuf, « kplo », « nerf »…Tu aimes « queue » de l’homme seulement (eh oui, l’homme à une « queue » hein. Excusez pour le mot. La « queue » de l’homme est en réalité son « deuxième cerveau ». Lorsque le premier, celui qui est dans sa tête s’active, l’homme est sans pareil. Mais quand le deuxième est actif et que sa « queue » se met en branle, tout s’ébranle ! Plus rien ne fonctionne en lui, même le premier cerveau est mort patiiiiii. Et bonjour les dégâts, les « accidents » ! Après c’est pour dire « je pensais que… »

Bref tout ça c’est compliqué et c’est cette « queue » qui mélange tout comme la queue de lézard là que tu aimes. Bof !

Tu aimes être à la queue, et à la queue-leu-leu, uniforme « Messi, Messi… », « Ronaldo, Ronaldo…vous vous suivez. Mais qui es-tu ? Quelle est ta singularité ? Pourquoi c’est toi qui fait toujours des « queue de poisson » sur la route ? Continue, tu vas finir à la queue.

Pardon arrête d’être à la queue. Là n’est pas ta place Enfant de Dieu. Frère, sœur, tu dois être toujours à la tête et non à la queue. Oui pense tête !

Pense tête !

Sers-toi de pense-têtes, penses tête, vises la tête, utilises ta tête et prends la tête ! La tête est trop bonne ! Et n’oublie pas. Ne t’enorgueillis pas mais que ce soit pour la gloire de Dieu. Partant tu seras toujours à la tête comme le Général à la tête d’une armée triomphante. Sans quoi tu auras le vertige des hauteurs : trop vite monté, trop vite descendu !

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ? PARTAGEZ-LE AVEC VOS AMIS !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Souscrivez à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités
Loading
FAIRE UN DON
SUIVEZ-NOUS SUR
© Copyright 2019 - MARCO LEADER
CONCEPTION DU SITE PAR JPROBEWEB
searchthcommenttwitterfacebookyoutube