Pub de l'entête
Pub principale

SOS pour les enfants de l’Ecole Sainte Famille de Yamoussoukro !

Par
Marco Leader
-
22 octobre 2019
1.

Nous sommes à Yamoussoukro, au quartier Habitat, plus précisément en face du « Lac aux Caïmans » et à proximité de l’Ecole Sainte Famille. Ce que vous voyez sur l’image n’est rien d’autre qu’une bouche d’égout qui a du mal à contenir son « vomissement ».

Et laissez-moi vous dire que cette eau stagne là depuis des mois. J’en suis peiné de voir accélérer son processus de décomposition et de pollution toutes les fois que j’effectue une mission à Yamoussoukro. Une sagesse Akan dit : « On a tous du sang dans la bouche mais c’est par respect qu’on crache » Je préfère donc cracher...

Parce que, figurez-vous, juste en face se trouve le fameux « Lac aux Caïmans » (site touristique par excellence), et, à 50 mètres de là, la résidence d’un homme politique ivoirien de premier rang. C’est dire que cette eau usée, puante et polluante, n’échappe guerre aux regards avisés.

Mais nos yeux se sont tellement habitués à voir l’horreur que notre esprit a fini par les accepter et les intégrer comme la norme. Non, l’insalubrité n’est pas une norme ! La saleté n’est pas une norme. C’est une horreur ! Elle est nuisible à la santé. Et puisque nous sommes dans un environnement et un contexte de l’enseignement, il faut même enseigner à nos enfants à la haïr du plus profond de leur âme et de leur esprit. Les parents et la communauté doivent tout mettre en œuvre pour leur fournir toutes les « armes » en vue de son « extermination ». Je milite pour cette « guerre » contre l’insalubrité sous toutes ses formes.

L’Ecole Sainte Famille est, sans nul doute, l’un des meilleurs établissements scolaires de Yamoussoukro où l’enseignement est de qualité et où l’on enregistre les meilleurs résultats scolaires. Pour preuve, tous les parents y accourent pour inscrire leurs enfants et ces derniers rêvent d’y être. Il suffit, pour s’en rendre compte, d’être dans les environs pour voir tout l’engouement.

Les véhicules de luxe qui s'alignent sont un indicateur du standard des familles dont les enfants fréquentent ce lieu. L’habit ne fait pas le moine, dit-on, mais comment reconnait-on le moine ? Par son habit bien sûr ! Une perception subjective mais bien réaliste.

Au-delà de l’insalubrité, cette école est loin d’être un environnement sécurisant pour les enfants, voire le personnel puisque c’est un raccourcis pour tous ceux qui veulent rallier le marché central à pied. Il n’est pas rare de voir des caïmans apparaitre dans cette zone.

Si ces derniers n’ont pas été reconnaissants envers leur maitre (M. Diko) qui les a nourri durant trente ans et l’ont dévorés, ce n’est pas avec de pauvres innocents, qui peinent à partager leur pain, qu’ils seront tendres. Que la Sainte Famille de Nazareth protège les enfants !

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ? PARTAGEZ-LE AVEC VOS AMIS !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Souscrivez à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités
Loading
FAIRE UN DON
SUIVEZ-NOUS SUR
© Copyright 2019 - MARCO LEADER
CONCEPTION DU SITE PAR JPROBEWEB
searchthcommenttwitterfacebookyoutube